Recherche
1.12.2022
NOUVELLES

HISTOIRE

TRADITIONS, CULTURE

RADIO PRAGUE





Česky English Deutsch Francais
La Tchéquie doit faire face à la montée de l’extrême droite
21-11-2008 - Alain Slivinsky
Les émeutes qui ont eu lieu le 17 novembre à Litvinov, ville industrielle de Bohême du Nord, ont dévoilé certaines causes du développement des idées extrémistes au sein de la société et de la montée de l’extrême droite dans le pays.

Photo: http://michalmaly.blog.idnes.cz L’extrême droite se prépare à marcher sur la cité de Janov, à la périphérie de Litvinov, pour la troisième fois cette année. D’après Jitka Kokyová, de l’association des Roms de Janov, une nouvelle attaque de la cité par les néonazis pourrait avoir lieu le 29 novembre ou le 6 décembre. Tomáš Vandas, président du Parti ouvrier qui était le principal organisateur des émeutes du 17 novembre, n’a pas démenti cette information en ajoutant que la date de la nouvelle marche sur la cité de Janov n’a pas encore été fixée. Par contre il ne cache pas la raison de celle-ci : le mauvais comportement des habitants rom de ce quartier ne plaît pas au Parti ouvrier. C’est la même motivation qui a conduit les néonazis aux affrontements avec la police le 17 novembre, lors desquels la police a réussi à éviter des heurts entre les néonazis et les Roms, une intervention qui a coûté environ 1 million et demi d’euros. Que va donc faire la municipalité dans le cas d’une nouvelle attaque de la cité Janov ? La réponse nous est donnée par le maire adjoint de Litvinov, Martin Klika :

Photo: http://michalmaly.blog.idnes.cz « Nous devons, bien sûr, respecter la loi et nous allons consulter cette affaire avec la police. Il faut qu’il y ait des preuves que l’ordre à été troublé, que la vie ou la santé des citoyens ont été menacées et dans ce cas la mairie se doit de réagir. Nous ne pouvons rien faire seuls. La situation est réellement grave, la colère peut éclater au sein de la communauté rom aussi bien que chez les anciens résidents qui sont aussi l’objet d’attaques verbales. La situation n’est vraiment pas bonne. »

Photo: http://michalmaly.blog.idnes.cz Il s’avère que, comme dans d’autres pays, l’extrême droite s’efforce toujours d’exploiter les problèmes brûlants de la société, qu’elle soit tchèque comme dans le cas des Roms ou du radar américain en Tchéquie, ou mondiale comme dans le cas de l’antisémitisme. Il semble que pour ralentir la montée de l’extrémisme, du néonazisme, il faudrait tout d’abord régler les problèmes que leurs mouvements exploitent. Le gouvernement et les autorités locales en sont bien conscients et le vice-premier ministre, Jiří Čunek, a abordé cette question à la conférence sur la politique régionale, jeudi à Brno. D’après lui, le problème de la communauté rom et ses conséquences, dont le développement des activités des mouvements extrémistes, demande à ce que des mesures soient prises dans tout le pays. Ce sont les communautés locales, les municipalités qui doivent trouver et appliquer des solutions. Pour cela, il est indispensable qu’elles reçoivent les moyens financiers nécessaires de la part de l’Etat et, selon Jiří Čunek, il s’agirait d’une somme d’un demi milliard d’euros, seulement pour régler le problème des 300 ghettos qui existent en Tchéquie.

Le Premier ministre, Mirek Topolánek, a annoncé que la police interviendra contre toute violation de l’ordre public et que le gouvernement soutiendra la proposition du ministère de l’Intérieur d’interdire le Parti ouvrier. D’autres formations de l’extrême droite pourraient aussi être interdites.



Articles correspondants
DateTitreRubrique
18.04.2014Le Conseil de l'Europe préoccupé par le retour des manifestations anti-roms en République tchèqueNouvelles
25.11.2013Avis d’experts : à défaut de lutter contre la pauvreté et les problèmes des Roms, des extrémistes peuvent apparaître sur la scène politiqueNouvelles
19.10.2013Plus de 300 personnes à un rassemblement anti-Roms à OstravaNouvelles
30.09.2013Rassemblement anti-Roms et Pussy Riot : le week-end de la saint Venceslas a été agitéNouvelles
26.08.2013Manifestations anti-rom : une guerre de rues entre extrémistes et policiersNouvelles
12.07.2013Etre Rom en République tchèque, ou la radicalisation de la sociétéNouvelles
23.10.2012Un "anti-enterrement" pour l'anachiste et défenseur des droits des roms Jakub PolákNouvelles
30.04.2012A Ústí nad Labem, les unités spéciales de la police entrent en fonctionNouvelles
09.03.2012Le mouvement néo-nazi tchèque se professionnaliseNouvelles
Tous les articles correspondants
Article
Formater pour l'impression
Envoyer par e-mail

Choix dans les archives d'rubrique "Nouvelles"
12.06.20  Le projet du futur mémorial de Lety dévoilé
02.05.20  « L’histoire tchèque est le miroir de l’histoire européenne »
27.01.20  Shoah : le gouvernement relance le projet de mémorial à l’ancienne gare de déportation
13.09.19  A Lety, les tombes des victimes roms des nazis mises au jour
07.08.19  Les victimes de stérilisation forcée enfin indemnisées ?
08.04.19  Journée internationale des Roms : concerts et baptême d’un livre
07.04.19  La musique rom
03.04.19  Brexit : un nouveau manuel pour aider les Tchèques à rentrer au pays
21.03.19  Rom ou Tsigane : en tchèque, mieux vaut ne pas se tromper
17.03.19  R.I.P Věra Bílá
Archives

Articles les plus lus
150382    Histoire et origine des Roms
71909    L'enfance
53162   12.07.05 Drogues en Tchéquie : l'héroïne et la pervitine en déclin, au profit du cannabis et de l'ecstasy
53159   02.08.04 60 ans depuis l'holocauste rom à Auschwitz-Birkenau
52508    Le mode de vie traditionnel des Roms sur le territoire de l'ex-Tchécoslovaquie
43587    Histoire des Roms sur le territoire de la République tchèque
41204    La situation des Roms après 1989
38619    La famille
32642   05.03.03 Un skinhead condamné à 17 ans de prison pour le meurtre d'un Rom
30676   26.05.05 Le gypsy jazz au festival Khamoro
Copyright © Český rozhlas / Czech Radio, 1997-2022
Vinohradská 12, 120 99 Praha 2, Czech Republic
E-mail: info@romove.cz