Article from http://www.romove.cz
Printed 23.09.2020 13:05

Un partie d'extrême droite fait sa pub en parlant de « solution finale de la question tzigane »
21-05-2009  Alexis Rosenzweig

Le Parti National, Národní Strana en tchèque, a réussi son coup médiatique : avec un spot de campagne infâme et nauséabond, ce petit parti d’extrême droite réussit à faire la une des quotidiens. Le spot en question commence par la phrase suivante : « la solution finale de la question tzigane proposée par le Parti National est un mode d’emploi pour tous les Etats européens ».

'La solution finale de la question tzigane proposée par le Parti National est un mode d’emploi pour tous les Etats européens' On voit ensuite défiler des photos de ghettos roms et des slogans comme « non à l’intégration des inadaptables » ou « nos impôts, leur avenir » sur fond de violon peut-être censé rappellé un violon tzigane.

La télévision publique tchèque a l’obligation légale de diffuser les spots de tous les partis pendant la campagne électorale. Elle a diffusé une fois cette vidéo, avant que la direction prenne la décision de ne plus la diffuser. Jiří Janeček, directeur général de la télévision publique, Česká Televize :

« J’ai décidé de retirer ce spot de la programmation de notre télévision. Je prends la responsabilité de cette décision et suis prêt à en assumer les conséquences éventuelles. Je suis de l’avis que la Télévision publique ne peut en aucun cas soutenir le racisme et la xénophobie. »

Martin Elger est l’avocat qui représente la télévision publique :

« La direction de la télévision a décidé de réagir également en portant plainte, pour faire établir si la loi a été enfreinte et si c’est le cas pour savoir qui est le responsable. »

Depuis quelque temps, c’est une autre petite formation d’extrême droite, le Parti Ouvrier, Dělnická strana, qui occupait le terrain médiatique en organisant des défilés dans les quartiers roms de plusieurs villes du pays. Vladimira Dvořáková, politologue :

« Il faut dire que le Parti National a beaucoup envié les ‘succès’ enregistrés par le Parti Ouvrier. A un moment, le Parti National a décidé de s’aligner sur les partis d’extrême droite d’Europe de l’Ouest en se concentrant sur l’Islam et la peur de l’immigration musulmane. Mais il n’y a pas beaucoup de musulmans ici et avec la montée en puissance du Parti Ouvrier, le Parti National en a sûrement conclu qu’il lui fallait se radicaliser et être médiatisé. »

Peu imaginatif, le Parti National s’inspire réellement des partis xénophobes sévissant à l’Ouest de la République tchèque. Sur son affiche de campagne, le parti tchèque a choisi la même image que l’UDC suisse, qui avait aussi inspiré le NPD allemand, avec trois moutons blancs qui chassent à coups de patte un mouton noir…

Mais aucun de ces partis n’avaient encore osé parler de « solution finale » pour régler la question tzigane, une expression employée par les nazis pour justifier la mise en oeuvre de l’holocauste.




The original article can be found at: http://www.romove.cz/fr/clanek/22438
Copyright © Radio Praha, 1996 - 2003