Recherche
18.10.2019
NOUVELLES

HISTOIRE

TRADITIONS, CULTURE

RADIO PRAGUE





Česky English Deutsch Francais
A Lety, les tombes des victimes roms des nazis mises au jour
13-09-2019 - Anna Kubista
Une équipe d’archéologues a mis au jour les tombes individuelles de prisonniers roms, datant de la Seconde Guerre mondiale. A Lety u Písku, en Bohême du Sud, plus d’un millier de Roms ont été internés dans un camp de concentration nazi avant d'être déportés vers Auschwitz.

Jusqu’en 2018, le site de l’ancien camp de concentration de Lety se trouvait à proximité d’une porcherie en activité depuis le début des années 1970. Si les bâtiments s’y trouvent toujours aujourd’hui, ils sont voués à disparaître d’ici 2020 : en effet, après des années de tergiversations et sous la pression des critiques internationales ainsi que de la communauté rom, l’Etat tchèque a fini par racheter l’an dernier la porcherie en question pour un total de 450,8 millions de couronnes. Un soulagement pour les membres de la communauté qui, via le Musée de la culture rom chargé de la gestion du site, vont pouvoir en faire enfin un lieu de mémoire.

Sur les 1 308 hommes, femmes et enfants à avoir été enfermés dans le camp de Lety, 327 y ont péri. Avant de liquider définitivement les bâtiments de la porcherie et de faire construire un mémorial, le Musée de la culture rom souhaitait faire effectuer des fouilles archéologiques afin de déterminer les lieux de sépulture de ces prisonniers. Pavel Vařeka est le chef de ce chantier de fouilles très particulier :

Pavel Vařeka, photo: ČTK / Václav Pancer « Nous avons découvert la dépouille d’une prisonnière âgée d’une quarantaine d’années. Sur la foi des sources écrites et des archives, 120 prisonniers devraient être inhumés ici. Plus de 70 d’entre eux étaient des petits enfants. D’après les documents d’époque, le cimetière devait faire environ 400 mètres carrés. Nous n’avons mis au jour qu’une petite parcelle, mais elle nous permet assez bien de nous représenter ce lieu. »

Les tombes découvertes par les archéologues sont individuelles, mais plus loin se trouvent également des fosses communes. A la demande des descendants et proches, les dépouilles mises au jour ne seront ni montrées au public ni déplacées. Plus de 70 ans après les faits, une clôture devrait être installée et une croix érigée, afin de rappeler la présence des victimes. Comme le souligne Pavel Vařeka, la découverte de ces tombes de Roms persécutés par les nazis est une première en Europe.

Pour Čeněk Růžička, le président du Conseil pour l’indemnisation de l’Holocauste rom, la découverte des sépultures est une étape supplémentaire vers la dignité retrouvée de l’ensemble du site.

Čeněk Růžička, photo: Jana Šustová, ČRo « Personnellement, c’est comme un poids qui m’est tombé du cœur. Je me demandais comment nous allions faire pour le mémorial si l’on ne retrouvait pas les tombes ou si elles se trouvaient ailleurs. Sans compter qu’apparemment, ils enterraient aussi des soldats de la Wehrmacht dans la zone. »

Cet automne, le Musée de la culture rom prévoit de lancer un concours d’architectes pour la construction du mémorial. Les résultats devraient être connus l’an prochain, lorsque les travaux de démolition de la porcherie seront en cours. Objectif final : des travaux de construction en 2021 et une inauguration en 2023.

Longtemps oublié des historiens et des autorités publiques, l’Holocauste des Roms bénéficie aujourd’hui d’une certaine reconnaissance, même tardive. Selon les estimations des historiens, les nazis ont été responsables de l'assassinat de 90% des Roms de Bohême et de Moravie.



Articles correspondants
DateTitreRubrique
08.02.2018Mémoire rom : le camp de Lety, la tentation des politiques tchèquesNouvelles
30.01.2018Lety, enjeu majeur de la mémoire du génocide romNouvelles
24.11.2017Mémoire Rom : la Tchéquie achète enfin la porcherie située surl’ancien camp de concentration de LetyNouvelles
02.08.2017Mémoire rom : l’Etat tchèque s’apprête à racheter la porcherie sur l’ancien camp de LetyNouvelles
08.11.2016Mémoire rom : la porcherie de Lety disparaîtra-t-elle enfin ?Nouvelles
18.05.2016La mémoire rom toujours en jeu à LetyNouvelles
26.07.2013Lety: la mémoire ou la porcherieNouvelles
13.05.2013Commémoration de l’holocauste des Roms en présence du cardinal DukaNouvelles
09.07.2012La polémique autour de l’ancien camp rom de Lety continueNouvelles
Tous les articles correspondants
Article
Formater pour l'impression
Envoyer par e-mail

Choix dans les archives d'rubrique "Nouvelles"
07.08.19  Les victimes de stérilisation forcée enfin indemnisées ?
08.04.19  Journée internationale des Roms : concerts et baptême d’un livre
07.04.19  La musique rom
03.04.19  Brexit : un nouveau manuel pour aider les Tchèques à rentrer au pays
21.03.19  Rom ou Tsigane : en tchèque, mieux vaut ne pas se tromper
17.03.19  R.I.P Věra Bílá
01.03.19  David Tišer : « Toute ma vie, j’ai brisé des tabous »
21.02.19  « Most ! », une série télévisée à succès qui se moque du racisme tchèque
22.11.18  La militante rom Elena Gorolová, reconnue pour son combat contre les stérilisations forcées
02.10.18  Le président Zeman de nouveau critiqué pour ses déclarations anti-Roms
Archives

Articles les plus lus
150382    Histoire et origine des Roms
71909    L'enfance
53162   12.07.05 Drogues en Tchéquie : l'héroïne et la pervitine en déclin, au profit du cannabis et de l'ecstasy
53159   02.08.04 60 ans depuis l'holocauste rom à Auschwitz-Birkenau
52508    Le mode de vie traditionnel des Roms sur le territoire de l'ex-Tchécoslovaquie
43587    Histoire des Roms sur le territoire de la République tchèque
41204    La situation des Roms après 1989
38619    La famille
32642   05.03.03 Un skinhead condamné à 17 ans de prison pour le meurtre d'un Rom
30676   26.05.05 Le gypsy jazz au festival Khamoro
Copyright © Český rozhlas / Czech Radio, 1997-2019
Vinohradská 12, 120 99 Praha 2, Czech Republic
E-mail: info@romove.cz