Recherche
9.7.2020
NOUVELLES

HISTOIRE

TRADITIONS, CULTURE

RADIO PRAGUE





Česky English Deutsch Francais
Le nombre de ghettos en République tchèque augmente, la région d’Ústí est la plus touchée
19-10-2015 - Alžběta Tichá
Quelque 115 000 personnes en République tchèque vivent actuellement dans des ghettos. Jusqu’à un tiers de ces personnes se concentre dans la région d’Ústí nad Labem, située dans le nord-ouest du pays. Telles sont les conclusions d’un rapport du ministère des droits de l’Homme préparé d’après une analyse des localités défavorisées du ministère du Travail et des Affaires sociales, qui est discuté ce lundi au sein du gouvernement.

Photo: Gabriela Hauptvogelová, ČRo Selon le rapport présenté au gouvernement par le ministre des droits de l’Homme, Jiří Dienstbier, ce lundi lors d’une session décentralisée dans la région d’Ústí, le nombre de ghettos a doublé en République tchèque au cours des neuf dernières années. Ainsi, un peu plus de 600 localités socialement exclues existent actuellement dans le pays, le nombre de leurs habitants ayant augmenté de 35 000 personnes. Selon ce rapport, cette hausse du nombre de personnes vivant dans la pauvreté va de pair avec un autre phénomène : les ghettos disparaissent des villes et se déplacent dans les localités moins peuplées. Directeur de l’Agence gouvernementale pour l’intégration sociale, Radek Jiránek explique :

Radek Jiránek, photo: Gouvernement tchèque « Les villes possèdent plus de moyens pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Il y existe une structure de l’administration publique et une autonomie plus développée, ainsi que des organisations à but non-lucratif. Donc, de plus petites communes ont moins de forces et de moyens pour lutter contre ce phénomène. Ainsi le problème diminue dans les grandes villes et se déplace dans les petites villes et même dans les petites communes. »

Ce n’est néanmoins pas le cas de la région d’Ústí qui, avec ses près de 38 500 personnes vivant dans des ghettos souvent situés dans les grandes villes, diffère du reste du pays. Sur les six villes tchèques les plus touchées par la présence de zones d’exclusion sociale, quatre se trouvent ainsi dans cette région. Même si le nombre de ces lieux, qui s’élève aujourd’hui à 89, soit 15 % de toutes les localités problématiques, n’a pas augmenté autant qu’ailleurs, la densité de leur population est la plus élevée de toute la République tchèque, avec 471 habitants par localité contre une densité standard de 188 personnes. Les ghettos de la région comprennent même des quartiers entiers, comme c’est le cas de Chánov, Janov, Předlice ou Mojžíř.

D’après Jiří Dienstbier, il est désormais nécessaire de changer cette situation en offrant aux régions problématiques des moyens d’aide plus coordonnés, comme le fait déjà l’Agence gouvernementale pour l’intégration sociale. Radek Jiránek poursuit :

Photo: Gabriela Hauptvogelová, ČRo « L’Agence pour l’intégration sociale a depuis sept ans déjà ce que l’on appelle ‘une approche coordonnée aux localités socialement exclues’. Nous aidons les communes pendant une période de trois ou quatre ans au minimum à travailler sur l’intégration sociale et à prendre des mesures qui concernent les problèmes les plus brûlants, comme le logement, le travail, l’éducation, la sécurité, le désendettement et d’autres. Ce ne sont néanmoins que des démarches partielles, au niveau local. Les moyens d’aide devraient être législatifs, méthodiques et systémiques. »

De plus, la cohabitation entre les habitants des communes et ceux des zones défavorisées s’avère assez difficile. Le rapport résume ainsi la revendication des villes et des communes qui demandent l’intégration des personnes touchées à l’aide de la construction d’un nouveau type de logement social moins cher ou avec la création d’un prêt sans intérêts qui couvrirait les cautions pour le logement, des sommes souvent trop élevés pour les personnes bénéficiant des prestations sociales. Radek Jiránek :

Photo: Filip Jandourek, ČRo « Ce type d’aide devrait être fixé par un cadre législatif afin que le citoyen sache quels sont ses droits. Ainsi, après avoir rempli des critères définis, le candidat pourrait alors prétendre à l’obtention d’un logement social. Le deuxième aspect de l’aide devrait s’orienter vers les communes. L’Etat devrait donner aux communes des moyens financiers suffisants pour organiser ce type de logement social, formé soit par la reconstruction des appartements en sa possession, soit par la construction de nouveaux appartements. »

Les villes et les communes demandent également un renforcement des mécanismes de contrôle des prestations sociales afin d’éviter d’éventuels abus.



Articles correspondants
DateTitreRubrique
18.12.2015Intégration sociale : neuf communes « exclues » supplémentaires seront aidéesNouvelles
28.05.2015Exclusion sociale : le nombre de ghettos a doublé en République tchèqueNouvelles
24.02.2015Intégration des Roms : le gouvernement a adopté la nouvelle stratégie nationaleNouvelles
06.08.2013Les médiateurs sociaux, une solution face à la fracture sociale grandissante ?Nouvelles
10.07.2013Přednádraží : à Ostrava, un ghetto peut en cacher un autreNouvelles
23.11.2012Le logement social en République tchèque : s'inspirer du modèle français?Nouvelles
06.08.2012Bras de fer entre les autorités locales et des habitants d’un ghetto rom en voie de liquidationNouvelles
04.10.2011Tensions ethniques: « Ce qui nous attend sont des problèmes encore plus graves dans quelques années »Nouvelles
24.08.2011Tensions entre la population locale et la minorité rom en Bohême du NordNouvelles
Tous les articles correspondants
Article
Formater pour l'impression
Envoyer par e-mail

Choix dans les archives d'rubrique "Nouvelles"
12.06.20  Le projet du futur mémorial de Lety dévoilé
02.05.20  « L’histoire tchèque est le miroir de l’histoire européenne »
27.01.20  Shoah : le gouvernement relance le projet de mémorial à l’ancienne gare de déportation
13.09.19  A Lety, les tombes des victimes roms des nazis mises au jour
07.08.19  Les victimes de stérilisation forcée enfin indemnisées ?
08.04.19  Journée internationale des Roms : concerts et baptême d’un livre
07.04.19  La musique rom
03.04.19  Brexit : un nouveau manuel pour aider les Tchèques à rentrer au pays
21.03.19  Rom ou Tsigane : en tchèque, mieux vaut ne pas se tromper
17.03.19  R.I.P Věra Bílá
Archives

Articles les plus lus
150382    Histoire et origine des Roms
71909    L'enfance
53162   12.07.05 Drogues en Tchéquie : l'héroïne et la pervitine en déclin, au profit du cannabis et de l'ecstasy
53159   02.08.04 60 ans depuis l'holocauste rom à Auschwitz-Birkenau
52508    Le mode de vie traditionnel des Roms sur le territoire de l'ex-Tchécoslovaquie
43587    Histoire des Roms sur le territoire de la République tchèque
41204    La situation des Roms après 1989
38619    La famille
32642   05.03.03 Un skinhead condamné à 17 ans de prison pour le meurtre d'un Rom
30676   26.05.05 Le gypsy jazz au festival Khamoro
Copyright © Český rozhlas / Czech Radio, 1997-2020
Vinohradská 12, 120 99 Praha 2, Czech Republic
E-mail: info@romove.cz