Recherche
30.10.2020
NOUVELLES

HISTOIRE

TRADITIONS, CULTURE

RADIO PRAGUE





Česky English Deutsch Francais
Le Conseil de l'Europe préoccupé par le retour des manifestations anti-roms en République tchèque
18-04-2014 - Pierre Meignan
Avec le printemps semble désormais arriver également la saison des manifestations racistes visant les Roms. Des défilés de ce type, qui se sont multipliés en 2013, sont annoncés cette année. En réaction, le Commissaire européen aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, le Letton Nils Muižnieks, a fait part de sa préoccupation en envoyant une lettre au Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka, une lettre à laquelle ce dernier a répondu en promettant qu’il lutterait contre les discriminations visant les Roms.

České Budějovice, photo: Jiří Čondl, ČRo Les médias se sont largement fait l’écho l’an passé des nombreuses marches à caractère raciste à l’encontre des populations roms, qui ont parfois dégénéré dans la violence comme à České Budějovice en Bohême du Sud. Ce triste scénario, qui se nourrit de misère sociale et de racisme latent, risque fort de se reproduire cette année. Face à cette menace, le Commissaire européen en charge des droits de l’homme Nils Muižnieks a pris les devants pour éprouver la détermination du jeune gouvernement du social-démocrate Bohuslav Sobotka à s’engager pour résorber ce phénomène :

« Cela se passe depuis plusieurs années. L’année dernière, nous avons remarqué que 22 personnes d’origine rom qui ont été victimes d’attaques. Ces manifestations ne sont pas protégées par l’article 11 de la Convention européenne des droits de l’homme car elles présentent une menace pour les droits d’autrui. Donc s’il y a de vraies menaces contre les Roms, on peut interdire ces manifestations et même sanctionner les organisations qui en sont à l’origine. Et j’ai encouragé les autorités tchèques à agir assez fortement. »

Pour cela les pouvoirs publics ont plusieurs moyens à leur disposition. Le Commissaire estime que les tracés des manifestations, certaines prenant leur départ dans des quartiers où habitent majoritairement des Roms, d’autres s’y dirigeant, doivent faire l’objet d’une attention particulière. De la même façon, les autorités doivent intensifier leur surveillance des organisations propageant la haine et le racisme en les sanctionnant sévèrement à la moindre infraction. Mais cela n’est pas tout, à long terme, il convient d’agir sur le racisme en profondeur et sur les contextes sociaux qui font son terreau, ainsi que l’explique Nils Muižnieks :

Nils Muižnieks, photo: Conseil de l'Europe « Les autorités publiques, locales et régionales, et surtout les dirigeants politiques ont la responsabilité d’agir contre le racisme, ont la responsabilité de ne pas répandre les stéréotypes et les préjugés à l’encontre des Roms. Ils doivent donner un signal montrant que l’intolérance n’est pas acceptable et que les Roms sont des citoyens tchèques avec les mêmes droits que les autres. Surtout il faut agir sur les contextes sociaux où le racisme peut émerger. Il s’agit surtout des contextes de ségrégation donc il faut combattre cette ségrégation dans les écoles et dans le domaine du logement. Dans les milieux ségrégés, on voit souvent apparaître le racisme car nous n’y avons pas de contact avec l’autre. »

Ces recommandations, qui consistent par exemple à revoir profondément le modèle des écoles dites « spéciales », lesquelles sont destinées aux élèves souffrant d’un léger handicap mais qui accueillent en fait une majorité d’enfants roms sans que cela soit justifié, ont fait l’objet d’un rapport rédigé l’an dernier par le bureau du Commissaire. Le Premier ministre Bohuslav Sobotka a répondu à la lettre qu’il a reçue en déclarant s’engager fermement pour lutter contre les discriminations et pour protéger les minorités en République tchèque. Nils Muižnieks a plutôt apprécié le message bien qu’il attende désormais de voir si cette volonté affichée se concrétisera dans les faits :

Photo: Jiří Čondl, ČRo « La lettre du Premier ministre est une très bonne lettre parce qu’il reconnaît qu’il y a des problèmes. Il y répète qu’il est prêt à agir. Cela est très bien mais le grand défi sera le premier mai. Le premier mai, à Ústí nad Labem et à Ostrava, les néo-nazis veulent organiser des manifestations. Donc la réaction des autorités nationales et locales envers ces néo-nazis va être un examen assez important pour voir s’ils sont réellement prêts à lutter contre le racisme. »

Nils Muižnieks est particulièrement inquiet à Ostrava où le défilé pourrait traverser un quartier où vivent de nombreux Roms. Selon lui, en fonction également de l’identité des organisateurs de ces marches, il faut soit en modifier le parcours, soit purement et simplement les interdire.



Articles correspondants
DateTitreRubrique
24.11.2017Mémoire Rom : la Tchéquie achète enfin la porcherie située surl’ancien camp de concentration de LetyNouvelles
25.11.2013Avis d’experts : à défaut de lutter contre la pauvreté et les problèmes des Roms, des extrémistes peuvent apparaître sur la scène politiqueNouvelles
19.10.2013Plus de 300 personnes à un rassemblement anti-Roms à OstravaNouvelles
30.09.2013Rassemblement anti-Roms et Pussy Riot : le week-end de la saint Venceslas a été agitéNouvelles
27.09.2013Rom ou pas Rom ? Les écoles spéciales priées de recenser leurs élèvesNouvelles
26.08.2013Manifestations anti-rom : une guerre de rues entre extrémistes et policiersNouvelles
12.07.2013Etre Rom en République tchèque, ou la radicalisation de la sociétéNouvelles
27.02.2013Le Conseil de l’Europe tacle la République tchèque sur les « écoles spéciales »Nouvelles
20.11.2012Ecoles ‘spéciales’ pour les enfants roms : la République tchèque toujours montrée du doigtNouvelles
Tous les articles correspondants
Article
Formater pour l'impression
Envoyer par e-mail

Choix dans les archives d'rubrique "Nouvelles"
12.06.20  Le projet du futur mémorial de Lety dévoilé
02.05.20  « L’histoire tchèque est le miroir de l’histoire européenne »
27.01.20  Shoah : le gouvernement relance le projet de mémorial à l’ancienne gare de déportation
13.09.19  A Lety, les tombes des victimes roms des nazis mises au jour
07.08.19  Les victimes de stérilisation forcée enfin indemnisées ?
08.04.19  Journée internationale des Roms : concerts et baptême d’un livre
07.04.19  La musique rom
03.04.19  Brexit : un nouveau manuel pour aider les Tchèques à rentrer au pays
21.03.19  Rom ou Tsigane : en tchèque, mieux vaut ne pas se tromper
17.03.19  R.I.P Věra Bílá
Archives

Articles les plus lus
150382    Histoire et origine des Roms
71909    L'enfance
53162   12.07.05 Drogues en Tchéquie : l'héroïne et la pervitine en déclin, au profit du cannabis et de l'ecstasy
53159   02.08.04 60 ans depuis l'holocauste rom à Auschwitz-Birkenau
52508    Le mode de vie traditionnel des Roms sur le territoire de l'ex-Tchécoslovaquie
43587    Histoire des Roms sur le territoire de la République tchèque
41204    La situation des Roms après 1989
38619    La famille
32642   05.03.03 Un skinhead condamné à 17 ans de prison pour le meurtre d'un Rom
30676   26.05.05 Le gypsy jazz au festival Khamoro
Copyright © Český rozhlas / Czech Radio, 1997-2020
Vinohradská 12, 120 99 Praha 2, Czech Republic
E-mail: info@romove.cz