Recherche
9.7.2020
NOUVELLES

HISTOIRE

TRADITIONS, CULTURE

RADIO PRAGUE





Česky English Deutsch Francais
Réactions tchèques aux attentats d’Oslo
25-07-2011 - Vaclav Richter
Les attentats d’Oslo, qui ont coûté la vie, vendredi, à 93 personnes, ont déclenché une vague d’émotion et de solidarité en République tchèque. La presse tchèque s’interroge sur les causes et les conséquences de cette agression et cite aussi certains passages du manifeste de l’auteur des attentats dans lequel il est question de Prague et de la Tchéquie.

L'île d'Utoeya, photo: CTK Les événements tragiques d’Oslo ont changé l’image que nous nous faisons en général du terrorisme et des terroristes. C’est ce que constate la majorité des journaux tchèques. Selon le journal Hospodářské noviny, l’Europe a perdu l’illusion de faire face uniquement à un ennemi extérieur, c’est-à-dire à l’islamisme qui chercherait à « liquider notre monde ». Et le commentateur du journal de souligner que la brutalité inouïe de cette agression a fait resurgir une vieille vérité : l’extrémisme est toujours dangereux quels qu’en soient les aspects religieux, ethniques ou nationaux. Le journal Mladá fronta Dnes remarque dans ce contexte que la tuerie d’Oslo est l’oeuvre d’un jeune homme cultivé qui se réfère, sur son site Internet, à Winston Churchill, aux philosophes moralistes anglais et au christianisme. Quant au quotidien Lidové noviny, il s’étonne de la facilité et de l’efficacité avec lesquelles le tueur a pu réaliser ses sinistres intentions. Le journal compare Anders Behring Breivik à un autre terroriste solitaire, l’Américain Timothy McVeigh, auteur de l’attentat à la bombe contre un édifice d’Oklahoma city qui avait fait 168 morts en avril 1995.

Anders Behring Breivik, photo: ISIFA/Reuters Les journaux commentent également le document qui circule actuellement sur Internet et qui peut être considéré comme un manifeste par lequel Anders Behring Breivik résume ses idées et explique certaines de ses décisions. Selon le politologue Miroslav Mareš, spécialiste des problèmes liés à l’extrémisme, dans ce document, il fait également référence à la République tchèque :

« Si la version du document que j’ai lue peut être considérée comme authentique, son auteur se réfère à certaines sources idéologiques tchèques. Il présente par exemple les décrets du président Beneš et le transfert des Allemands des Sudètes comme un exemple d’une possible déportation des musulmans et des immigrants d’Europe. Dans certains passages, il se réfère aussi aux paroles du président Václav Klaus qui met en parallèle la politique de l’Union européenne et les pressions soviétisantes. »

Oslo, photo: CTK Et Miroslav Mareš d’ajouter que le document comprend également une liste d’organisations anti-immigrationnistes et d’extrême droite qui pourraient être ses alliés potentiels, dont l’organisation néo-nazie tchèque Résistance nationale (Národní odpor) et le Parti national (Národní strana) qui n’existe pratiquement plus. Miroslav Mareš :

« Il décrit également sa visite à Prague qu’il considérait comme une ville où il pourrait facilement se procurer des armes. Il voulait acheter la mitraillette AK-47 mais il n’a pas réussi et est reparti bredouille. »

Oslo, photo: CTK D’après la même source, Anders Behring Breivik décrit aussi dans son manifeste son expérience négative avec les Roms chrétiens tchèques qui constituent, à son avis, la majorité des criminels de Prague. Il donne aussi son opinion sur la problématique des Roms et propose la déportation de cette ethnie en Anatolie, ce qui pourrait, à son avis, éviter le génocide des Roms.



Articles correspondants
DateTitreRubrique
25.11.2015Une campagne contre les propos haineux sur internetNouvelles
21.08.2015Rapport Social Watch : la pauvreté ne recule pas dans une société tchèque marquée par la montée de l’intoléranceNouvelles
18.04.2014Le Conseil de l'Europe préoccupé par le retour des manifestations anti-roms en République tchèqueNouvelles
30.09.2013Rassemblement anti-Roms et Pussy Riot : le week-end de la saint Venceslas a été agitéNouvelles
12.09.2013Comité Helsinki : les droits de l’Homme continuent à se détériorer en République tchèqueNouvelles
26.08.2013Manifestations anti-rom : une guerre de rues entre extrémistes et policiersNouvelles
06.08.2013Les médiateurs sociaux, une solution face à la fracture sociale grandissante ?Nouvelles
12.07.2013Etre Rom en République tchèque, ou la radicalisation de la sociétéNouvelles
30.04.2012A Ústí nad Labem, les unités spéciales de la police entrent en fonctionNouvelles
Tous les articles correspondants
Article
Formater pour l'impression
Envoyer par e-mail

Choix dans les archives d'rubrique "Nouvelles"
12.06.20  Le projet du futur mémorial de Lety dévoilé
02.05.20  « L’histoire tchèque est le miroir de l’histoire européenne »
27.01.20  Shoah : le gouvernement relance le projet de mémorial à l’ancienne gare de déportation
13.09.19  A Lety, les tombes des victimes roms des nazis mises au jour
07.08.19  Les victimes de stérilisation forcée enfin indemnisées ?
08.04.19  Journée internationale des Roms : concerts et baptême d’un livre
07.04.19  La musique rom
03.04.19  Brexit : un nouveau manuel pour aider les Tchèques à rentrer au pays
21.03.19  Rom ou Tsigane : en tchèque, mieux vaut ne pas se tromper
17.03.19  R.I.P Věra Bílá
Archives

Articles les plus lus
150382    Histoire et origine des Roms
71909    L'enfance
53162   12.07.05 Drogues en Tchéquie : l'héroïne et la pervitine en déclin, au profit du cannabis et de l'ecstasy
53159   02.08.04 60 ans depuis l'holocauste rom à Auschwitz-Birkenau
52508    Le mode de vie traditionnel des Roms sur le territoire de l'ex-Tchécoslovaquie
43587    Histoire des Roms sur le territoire de la République tchèque
41204    La situation des Roms après 1989
38619    La famille
32642   05.03.03 Un skinhead condamné à 17 ans de prison pour le meurtre d'un Rom
30676   26.05.05 Le gypsy jazz au festival Khamoro
Copyright © Český rozhlas / Czech Radio, 1997-2020
Vinohradská 12, 120 99 Praha 2, Czech Republic
E-mail: info@romove.cz