Recherche
13.11.2019
NOUVELLES

HISTOIRE

TRADITIONS, CULTURE

RADIO PRAGUE





Česky English Deutsch Francais
Tony Amador et Tonio Tiago - musiciens gitans de génie
22-10-2009 - Jana Šustová

Guitare passait de main en main (Photo : Jana Šustová) Au moi de mai on entend dans toute la ville de Saintes-Maries-de-la-Mer la musique tsigane aux rythmes fascinants, nostalgiques et endiablés. Les musiciens jouent dans les rues, sur les places, dans les restaurants, à l’église et il y en a même qui jouent dans la mer. L’ambiance est amicale et spontanée. Tard dans la nuit du 24 mai alors que je voulais déjà me coucher, j’ai rencontrer une famille italienne très sypathique qui m’a invité dans un restaurant où la guitare passait de main en main. Les chanteurs s’alternaient ou se complétaient. J’ai été sidérée par la voie magnifique de Tony Amador. Et j’ai même réussit à faire une interview avec lui et son jeune collègue Toni Tiago.

(Photo : Jana Šustová) Les chanteurs et musiciens Tony Amador et Tonio Tiago, c’est un groupe de six musiciens, deux guitares, d’une guitare basse et de la batterie, pour les grands concerts, sinon le groupe joue seulement sur les guitares. Tony Amador a une voie magnifique, et comme il dit lui-même, c’est un don naturel. Il fait des tournées dans sa région et un peu partout où on lui demande. La musique que le groupe joue est dans le style du Gipsy Kings, merengue, latino, salsa, enfin tout ce qui est cubain et tout ce qui se rapproche de la culture gitane.

Tonio Tiago parle de la musique interprétée par le groupe.

Tonio Tiago (Photo : Jana Šustová) « La musique que l’on fait, c’est ce qui se rapproche de la vie gitane, c’est notre vie, notre passion. On aime partager, donner de l’amour aux gens, s’amuser et rester en famille. C’est aussi l’envie de partager notre don qui est inné, car on ne connait pas les notes mais on sait les jouer et les chanter. »

Tonio Tiago fais des clips et des tournées à travers la Belgique, la Suisse et l’Italie. Sa dernière destination est Londres et il caresse l’idée de partir aux Etats-Unis.

Tony Amador (Photo : Jana Šustová) « Si Dieu le veut, mais c’est bien parti pour. Les déplacements avec le groupe dans différents pays nous permet de voyager, de nous mettre en valeur et peut-être un jour être très connus. Si on y croit et on espère, cela va venir. On est fait pour la musique, pas pour travailler. On vit avec la musique et on mourra avec. On va m’enterrer avec ma guitare, sinon je me lèverais de ma tombe et j’irais la chercher », ajoute Tonio en riant.

Ils vivent en Provence mais ils ont de la famille un peu partout : à Montpellier, Marseille, Canne. Ils se rejoignent tous les samedis pour faire une fête. En somme c’est le respect de la tradition de leurs parents et de leurs grands- parents, qui eux aussi faisaient pareil. Et comme chaque année, ils se retrouvent avec leur famille à Saintes-Maries-de-la-Mer où se donnent rendez-vous les gens du voyage pour célébrer Sara la Noire.

Tony Amador parle du séjour et des activités de la famille et de ses amis au cours du pèlerinage.

Les musiciens jouent dans les rues, sur les places... (Photo : Jana Šustová) « On est venu ici il y a trois jours, maintenant nous allons nous reposer et nous allons rentrer. On est venu bien sûr pour la Vierge, on va au pèlerinage et on fait la fête. On prend les guitares et on joue. On est venu aussi pour faire de la musique, passer un petit moment agréable et s’éclater en famille, d’ailleurs on est tous ici. On vient ici depuis que l’on est petits, même que l’on n’a pas encore grandi (rire). Et à quatre vingt ans on sera ici car à cet endroit on se sent chez nous, on est à la maison, c’est comme en Espagne ou en Camargue, partout on est chez nous ».

Ces derniers temps le racisme et l’extrémisme hantent le monde. Et que pensent du racisme Tonio Tiago et Tony Amador? C’est Tonio Tiago qui prend la parole le premier.

Qui a peur des Gitans ? (Photo : Jana Šustová) « On dit que l’on est racistes mais ce n’est pas vrai, ce sont les Français qui sont racistes. Ils nous traitent de voleurs de poules et ils ont peur que l’on viennent cambrioler chez eux. Mais ils n’ont pas compris que l’on est presque en 2010 et que le Gitan s’est réveillé, il est devenu humain et charitable avec un grand cœur. Je leur propose de venir chez nous pendant une semaine, on les nourrira, on les hébergera et on verra ce qu’ils vont penser de nous. Je suis sûr qu’ils vont changer d’opinion. On a un grand cœur par rapport à d’autres gens, peu importe la race ».

Tony Amador a aussi son mot à dire.

« Il y a beaucoup de sorte de Gitans. Il y a le Catalan, le Romanichel, l’Espagnol, le Hongrois et chacun vit à sa manière. Et moi j’aime tout le monde, même les gadjo. C’est le monde qui ne nous aime pas trop. Mais on les aime quand même. »

Les deux musiciens prennent leurs guitares et se mettent à jouer une musique trop belle à écouter.

Traduit par Jaroslava Gregorová

Rétour



Articles correspondants
DateTitreRubrique
22.10.2009Marc Prunier – prêtre sédentaire gadjo qui prêche pour les gens du voyageLe mode de vie traditionnel des Roms
22.10.2009Paul Bueno - diacre roms qui accompagne les gens du voyage au pèlerinageLe mode de vie traditionnel des Roms
22.10.2009Chaque année les gens du voyage vont à Saintes-Maries-de-la-Mer...Nouvelles
Article
Formater pour l'impression
Envoyer par e-mail

Choix dans les archives d'rubrique "Le mode de vie traditionnel des Roms"
22.10.09  Marc Prunier – prêtre sédentaire gadjo qui prêche pour les gens du voyage
22.10.09  Paul Bueno - diacre roms qui accompagne les gens du voyage au pèlerinage
  La vieillesse
  L'enfance
  La jeunesse
  L'âge adulte
  La famille
  Le mode de vie traditionnel des Roms sur le territoire de l'ex-Tchécoslovaquie
  Professions roms traditionnelles
Archives

Articles les plus lus
150382    Histoire et origine des Roms
71909    L'enfance
53162   12.07.05 Drogues en Tchéquie : l'héroïne et la pervitine en déclin, au profit du cannabis et de l'ecstasy
53159   02.08.04 60 ans depuis l'holocauste rom à Auschwitz-Birkenau
52508    Le mode de vie traditionnel des Roms sur le territoire de l'ex-Tchécoslovaquie
43587    Histoire des Roms sur le territoire de la République tchèque
41204    La situation des Roms après 1989
38619    La famille
32642   05.03.03 Un skinhead condamné à 17 ans de prison pour le meurtre d'un Rom
30676   26.05.05 Le gypsy jazz au festival Khamoro
Copyright © Český rozhlas / Czech Radio, 1997-2019
Vinohradská 12, 120 99 Praha 2, Czech Republic
E-mail: info@romove.cz